Entretien d’embauche : 3 étapes pour réussir

Entretien d’embauche : 3 étapes pour réussir

🎭 Renverser les rôles, c’est possible ? On part souvent du principe que le but de l’entretien d’embauche, c’est d’être sélectionné. Malheureusement, on oublie souvent qu’on n’est pas seulement là pour se vendre, mais aussi pour choisir le type d’environnement dans lequel on souhaite travailler. ✅

Dans cet épisode, on t’explique comment mettre toutes les chances de ton côté pour réussir tous tes entretiens d’embauche ! 📝

On ne t’apprend rien en disant qu’un entretien, ça se prépare. Mais ça ne se fait pas n’importe comment. Tu dois être incollable sur deux choses : toi et l’organisation que tu vas rencontrer. Concrètement, pour préparer ton entretien, tu as trois choses à faire : 

  • te renseigner sur l’entreprise en consultant son site internet et ses réseaux sociaux
  • si possible, te renseigner sur les personnes que tu vas rencontrer, afin de connaître leur rôle dans l’organisation et leurs principaux sujets
  • préparer deux présentations de toi : une courte, de deux minutes environ et une plus longue, de cinq minutes environ. 

Pourquoi deux présentations différentes ? Car c’est important de savoir se vendre en un temps très court et de pouvoir entrer plus dans les détails si besoin. Surtout, garde en tête que c’est l’occasion de tendre des perches sur des sujets que tu maîtrises. Attention, se présenter, ce n’est pas réciter son CV. C’est donner de la substance à ta vision, c’est incarner ce qui est déjà écrit sur ton CV, c’est apporter des éléments que le jury ne peut cerner que lors d’un entretien. Autrement dit, le but est de révéler ta personnalité et de permettre au jury de visualiser comment tu t’intègrerais dans l’équipe.

Aussi, on l’oublie toujours, mais viens avec deux ou trois questions. « Et sinon, vous avez des questions ? » tombe très souvent en fin d’entretien et ne pas répondre est généralement mal vu. Même si vous connaissez la réponse, posez la question : ça montre que tu t’es intéressé(e) au sujet. C’est pour ça qu’il vaut mieux en avoir plusieurs : car si le sujet est déjà tombé lors de l’échange, tu risques de paraître fin… Donc prévois plusieurs cordes à ton arc !

👾 Exercice : Pitche comme un pro !

Le « pitch », c’est savoir se raconter de manière ultra synthétique.

  • Prends le temps de rédiger la manière dont tu souhaites te présenter. Par exemple, tu peux commencer par : « Je m’appelle… », « je suis ici devant vous parce que… ».
  • Une fois que tu es prêt(e), entraîne-toi à dire à l’oral ce que tu as écrit. Attention, il ne s’agit pas de l’apprendre par coeur. Avoir rédigé le texte t’aide à savoir comment articuler ton discours. Mais, lorsqu’il s’agit de se présenter, on n’attend pas que tu aies des notes sous les yeux !
  • Lorsque tu te sens à l’aise, présente-toi face caméra. Ça peut être très intimidant, mais c’est un super moyen de progresser ! Car en visionnant l’enregistrement, certaines choses vont te sauter au yeux ! 🙈 (Des bonnes et des moins bonnes.) Surtout, ça va t’aider à prendre du recul et à identifier ce que tu dois garder et faire évoluer.
  • Et si tu le sens, envoie les enregistrements à des proches (comme toujours, que tu sais bienveillants) pour récolter leurs avis.

Voici six étapes pour décompresser le jour-J

  1. Habille-toi avec des vêtements confortables. Outre les impératifs d’élégance qui sont souvent demandés, va chercher des habits que tu aimes ou dans lesquels tu te sens à l’aise. Ça peut paraître bête, mais le fait de porter des vêtements que tu aimes bien peut t’aider à te sentir plus à l’aise et donc plus assuré(e) lors de l’entretien.
  2. Pense à autre chose. (Ouais, plus facile à dire qu’à faire !) Passe du temps avec tes proches, avance sur un autre projet, va faire une activité qui te plaît. Te changer les idées est une bonne manière de chasser le stress. Ce n’est pas fuir la réalité : c’est te détendre.
  3. Sois authentique. (Et oui, j’insiste souvent là-dessus.) Tout le monde autour de la table sait qu’on est au milieu d’un entretien. C’est un exercice stressant, donc on te pardonner si tu es mal-à-l’aise au début (on a dit « au début », hein, pas « tout du long »). Mais surtout, l’authenticité, le fait de révéler ta personnalité, c’est ce qui aidera le jury à mieux te projeter dans l’équipe et, plus largement, dans l’organisation que tu souhaites rejoindre.
  4. Ne te dévalorise pas. Souvent, on a tendance à dire « c’est juste un petit stage » ou à minimiser son expérience. C’est une erreur. Au contraire : assume ! Et pense à tes expériences qui ne sont pas professionnelles mais qui t’ont permis(e) de développer des compétences. Je pense au bénévolat et aux engagements associatifs, mais pas seulement !
  5. Respire. On sous-estime souvent la respiration et pourtant, elle peut faire des miracles ! Si jamais tu stresses trop, si jamais tu as un pépin, si jamais tu t’embrouilles : respire. Marque une pause. Il vaut mieux un moment de silence que de dire une bêtise. De même, respirer, c’est oxygéner son cerveau et ça aide à se détendre (ouais, tu ne t’attendais pas à un cours d’SVT en ouvrant l’article !).
  6. Suis ton instinct. Comme on le disait au début, tu es aussi là pour choisir. Si les personnes en face ne t’inspirent pas confiance, oublie-les. Je sais que ce n’est pas toujours évident (eux aussi sont là pour ce vendre) et que c’est toujours valorisant de se voir proposer une offre d’embauche. Mais c’est pour ça que tu dois déjà te faire une idée dès l’entretien. Lorsque tu ne sors, tu ne dois pas seulement te demander si ça s’est bien passé, mais est-ce que tu te verrais passer tes journées là-bas.

👾 Exercice : Trouve ton style.

Identifie dans ta garde robe une ou deux tenues phares pour tes entretiens. Comme ça, le matin, pas de prise de tête : tu sais déjà ce que tu porteras. (N’oublie pas : il faut que ce soient des vêtements dans lesquels tu te sens à l’aise.)

Bon, ok, c’est après. Mais c’est souvent l’étape qu’on oublie toujours et, pourtant, elle peut faire la différence. Dans les 24 heures qui suivent l’entretien, envoie un email au recruteur pour le remercier + ajouter un petit élément qui fait écho à l’échange. Ça peut être l’occasion d’éclaircir un point sur lequel tu avait été hésitant, une ressource à partager pour approfondir un sujet ou tout simplement remercier pour l’intérêt du poste.

👾 Exercice : Prépare ton mail de remerciement.

Même si chaque entretien est unique, tu peux toujours rédiger une base d’email de remerciement.

  • Il doit être synthétique.
  • Rappelle ton intérêt pour le poste.

On n’a pas parlé du salaire dans cet article, mais un autre arrive en janvier pour te partager les astuces afin de bien le négocier. 😉

  • Les équipes de Carré dans l’axe ont fait une vidéo pour t’apprendre à gérer ton stress.
  • Les équipes de Mon Grand Frère ont publié un récent post Instagram avec des questions types et un modèle de lettre de remerciement.
  • L’APEC a créé un simulateur d’entretien qui peut t’aider à te préparer en fonction de ton profil et de ce que tu recherches. Il peut également t’aider à vivre l’expérience côté recruteur, ce qui peut être très instructif.
  • Une étude de l’OCDE montre qu’en 2019, les Français restaient en moyenne 11 ans auprès du même employeur.
«
«