Découvre, ose et deviens : réenchanter les métiers.

Découvre, ose et deviens : réenchanter les métiers.

Chaque dimanche, Julie part à la découverte d’un métier différent, connu ou totalement méconnu, incroyable ou totalement dans l’ombre mais, quoiqu’il arrive, exercé avec passion ! Des discussions informelles pendant lesquelles elle prend le temps, avec les auditeurs, de comprendre le parcours de l’invité, l’envers du décor de son métier et surtout parler de plaisir, de tous ces ingrédients magiques qui ont fait dire aux invités qu’ils étaient au bon endroit . 
Avec un objectif: Éveiller la curiosité, prouver que le champ des possibles est infini et qu’on a tous un métier fait pour nous! 

Avec la volonté également de réenchanter les métiers, de replacer le plaisir, l’inspiration, l’envie au cœur des métiers. Ce carburant essentiel pour s’assurer de s’épanouir, de partager et donc de réussir dans le futur.
Aujourd’hui, elle nous parle de son podcast.

Laissez-moi vous raconter une petite histoire : celle qui a fait tout basculer. C’est celle de ma petite cousine, qui était jeune étudiante en médecine. Son rêve depuis toute petite ? Devenir chirurgienne. Malheureusement, elle échoue en première année. Sa vie s’écroule. Affre du parcours scolaire, la voici en faculté de biologie… Mais quel est le rapport avec son rêve d’enfant ? Petit à petit, je la vois dépérir, jusqu’au jour où le miracle se produit ! Une personne de son entourage lui parle du métier de restaurateur (qu’on appelle également « les chirurgiens de l’art »). Aujourd’hui, elle suit des études pour restaurer des costumes anciens et elle semble émerveillée ! Quel chemin parcouru. L’aurait-elle fait aussi rapidement, si elle n’avait pas eu la chance de rencontrer cette personne à cette période cruciale de sa vie ?

Et elle n’est pas seule dans son cas. Près de 50% des lycéens s’embarquent dans des études secondaires sans avoir aucune idée de ce qu’ils veulent faire, en étant uniquement conseillés par des personnes de leur cercle familial. Pourquoi tous nous diriger sur les 10 métiers les plus connus alors que le choix qui s’offre à nous est immense ? Il existe plus de 11 000 métiers ! C’est pourquoi j’ai créé Découvre, ose et deviens : pour partir à leur rencontre !

4 conseils : 

  1. Soyez curieux et ouvert… Ne vous contentez pas des quelques métiers les plus connus qu’on nous présente et vers lesquels on nous oriente tous. Près de 50% des lycéens s’embarquent dans des études secondaires sans avoir aucune idée de ce qu’ils veulent faire et la plupart ont fait leur choix sur la base des conseils familiaux, de leur stage de 3ème et leur recherche internet (Fiches onisep …).  Il faut briser ce déterminisme si sclérosant! 👉 Nous sommes tous entourés de beaucoup de personnes exerçant des métiers fabuleux sans qu’on en est conscience et pourtant il serait facile d’aller récolter ce miel si précieux. 
  2. Confrontez-vous à la réalitéDépassez les fantasmes et les images toutes faites. Toquez à la porte des gens, rendez-vous sur leur lieu de travail, posez des questions concrètes pour connaître l’envers du décor et avoir une vision la plus réaliste possible. Vous avez une passion, une envie, des valeurs, un engagement: confrontez-la à la réalité, testez-la en vrai. 
  3. Laissez-vous guider par l’envie. Il n’y a pas un modèle de réussite, ni un parcours roi. Il y a celui dans lequel vous serez épanoui et performant (le fameux IKIGAI) . Si vous associez l’envie au travail et à la persévérance, des opportunités surgiront et vous saurez les saisir ou les provoquer. 
  4. Acceptez le temps et les chemins de traverse… C’est dans les parcours sinueux qu’on apprend à se connaître … 

Enfin, ce dernier conseil est destiné aux parents qui tiennent une place majeure ( et à moi maman d’ados en premier lieu) : apprenez à faire confiance à votre enfant pour justement lui offrir ce temps si précieux.

Parce que les sujets d’orientation ou de reconversion sont inextricables d’une bonne connaissance de soi et d’une confiance en soi saine et solide. Au-delà de la méconnaissance des métiers qui me préoccupe, un autre frein majeur est ce fameux plafond de verre que la société insinue parfois en nous pour différentes raisons (notre genre, notre origine…).
En cela, nous poursuivons le même objectif : montrer que le champ des possibles est infini, mettre sous le feu des projecteurs des personnes inspirantes qui n’ont pas accepté leur plafond de verre et l’ont littéralement explosé ! 

Notre coup de ❤️ Découvre, ose et deviens :

L’épisode où Clément nous parle de son métier. Il prouve qu’on peut être hacker et avoir de l’éthique. Quelque chose qu’on aimerait voir dans tous les métiers !

«
«